Guide Pêche Loiret
  • La Cléry
    Les poissons présents dans la Cléry sont : la truite, le vairon, le spirlin , la vandoise, l’anguille et le chevesne.
  • Lire la suite
  • Bassin Loire
    - Réserve des Accruaux (Commune de BEAUGENCY) : Concerne la terrasse supérieure du plan d’eau des Accruaux sur une longueur de 45 m, depuis la partie amont, correspondant à la frayère aménagée et la totalité du chenal de jonction avec la Loire. - Réserve
  • Lire la suite
 
 
  • Le Loing
    Rivière de 2e catégorie du domaine privé avec des tronçons en domaine public. Dans la présentation du bassin du Loing, on décrivait une diversité étonnante de milieux et de profils. La rivière Loing, axe central de ce bassin, représente en elle-même toute cette diversité. En effet, malgré les grands travaux de lutte contre les inondations et les aménagements liés à l’alimentation des canaux de Briare et du Loing, elle garde une certaine diversité de paysages et de profils. À l’amont, entre Dammarie/Loing et Montargis, le Loing coule au milieu des prairies, des zones boisées souvent en plusieurs bras et revient souvent longer le canal de Briare (c’est là qu’il est sur le domaine public sur la berge commune) dans une alternance perpétuelle de zones de courants, de calmes et de petites fosses, des arrivées d’eau nombreuses en provenance du canal ou des affluents. De nombreuses sources apportent de la fraîcheur et de la qualité au fur et à mesure que la rivière descend et reçoit l’Aveyron et l’Ouanne. Après l’agglomération Montargoise, le Loing, qui a reçu plusieurs affluents de la rive droite, devient une grande rivière alternant les zones libres et dynamiques avec des îles et des zones de retenues, au milieu d’anciennes gravières et de forêt alluviale…
  • Lire la suite
  • Bassin de l’Essonne
    Ce bassin est constitué par la rivière Essonne et ses affluents: l’Oeuf, la Rimarde et la Juine. La rivière Essonne naît de la réunion de deux autres cours d’eau: l’Oeuf et la Rimarde dont la particularité est d’être alimentée doublement par les eaux de la forêt d’Orléans et celle des résurgences de la nappe des calcaires de Beauce. Ce sont des cours d’eau aux eaux claires et fraîches à la végétation aquatique variée qui traversent des zones de marais très riches écologiquement et présentant un grand potentiel piscicole. Après avoir subi de nombreuses dégradations dans les trente dernières années(assèchement, curage….), ils retrouvent leur richesse piscicole grâce au travail fructueux entre la Fédération et le Syndicat Mixte de l’Oeuf et de L’Essonne depuis une dizaine d’années (restauration des zones de reproduction dans les ruisseaux, les noues et les marais, d’aménagement des passes à poissons….). Ce sont des lieux de premier ordre pour la pêche du brochet, de la grosse perche et des gros poissons blancs (carpes et tanches), avec quelques secteurs assez sauvages et encombrés fournissant des abris aux gros poissons. Peu pêché, ce potentiel s’exprime sur une vingtaine de kilomètres entre les parcours de l’Oeuf de la Rimarde et de l’Essonne. L’environnement surprenant rajoute à l’intérêt de la pêche puisque les cours d’eau entaillent des vallées aux zones humides riches en plein milieu de la Beauce. La Juine quand à elle, est une superbe rivière à truites lorsque le niveau de nappe permet une forte alimentation.
  • Lire la suite