Guide Pêche Loire atlantique
  • Bassin de la Loire
    Ville : Varades Cours d’eau : La Loire Président : BEGNAUD Jean 02.40.98.36.61 Nombre d’adhérents : 503
  • Lire la suite
  • Le Street-Fishing
    Le « Street-Fishing » semble devenir la nouvelle tendance des jeunes citadins. Plus qu'une discipline halieutique, c'est un véritable concept, et pour certains, un incontournable effet de mode qui se développe de plus en plus au coeur des villes. Bien sûr, Nantes n'y échappe pas. Si la pêche en milieu urbain a toujours existé, le concept vient d'être sérieusement dépoussiéré par une nouvelle « race » de pêcheurs. Entre Quais de Loire et Île Versailles, rythmées par les trams qui sillonnent la ville de Nantes, les cannes des streetfishers battent la mesure pour traquer inlassablement le carnassier. « C'est une pêche en ambiance urbaine qui se veut dynamique puisqu'il ne s'agit pas de s'asseoir sur son siège de pêche ou sur le bord du quai et d'attendre patiemment que le poisson engame », explique Samuel, pêcheur-urbain. En effet, le but est d'aller chercher le poisson là où il se tient, dans un déplacement continuel et arpenter ainsi les quais et les ouvrages d'art de la ville. À pied, à vélo, en tram, tous les moyens sont bons pour rejoindre les « Spots » et piquer un beau black-bass, un sandre, une perche commune ou encore un gros brochet. Ici, la pêche au leurre est de rigueur (twist, jerk baits, etc.) et le matériel doit être à la fois compact pour tenir dans un petit sac à dos, et rapide à déployer pour ne pas perdre le précieux temps de pause d'entre midi et deux. Car le concept semble toucher toutes les catégories sociales et tous les âges. Les Street-Fishers évoluent seuls ou en bandes « organisées », mais cette pêche de rue se pratique en « Catch and release » (de l'anglais : attraper et relâcher) : « On ne tue pas le poisson, c'est notre philosophie », déclare Anthony, « il nous a offert un joli combat, et l'épargner, pour ma part, est une forme de respect de la nature ». Alors « victimes de la mode » ou véritables pêcheurs « éco citadins », toujours est- il que le Street- Fishing « cartonne grave » et que le mouvement n'est pas prêt de s'arrêter...
  • Lire la suite
 
 
  • Préservation des milielieux aquatiques
    La Fédération s’investie depuis toujours dans de nombreux travaux d’études visant à mieux connaître les rivières et leurs fonctionnements piscicoles. Grâce à de nombreux inventaires par pêche électrique, des suivis et de recensement de frayères et d’études diagnostic des habitats piscicoles, elle participe à la mise en commun des connaissances pour une meilleure gestion des milieux aquatiques et une prise en compte plus forte des enjeux liés à la faune piscicole. Pour exemple, la Fédération réalise chaque année des pêches électriques dans le cadre d’un réseau du suivi comportant plus de 50 stations dans le département. Des suivis de frayères à brochet sont également mis en place sur différents sites du département, notamment sur l’Erdre aval dans le cadre d’un partenariat avec l’EDENN. Ainsi, l’ensemble de ces connaissances viennent nourrir les bases de données informatisées de la Fédération rassemblées dans le cadre d’un Système d’Informations Géographiques (SIG) qui porte le nom de SIGMAP 44 (SIG Milieux Aquatiques et Pêche 44). Cet outil permet ensuite d’échanger nos informations avec les administrations, les collectivités gestionnaires de cours d’eau mais également les usagers pêcheurs.
  • Lire la suite
  • Plantes invasives / Sachez les identifi er…
    la plus connue et la plus agressive des plantes invasives. C’est une plante amphibie (qui pousse aussi bien en milieu humide terrestre qu’en pleine eau). Elle présente deux types de morphologie : en début de saison, elle comporte des tiges rondes et rougeâtres terminées par des feuilles arrondies disposées en rosettes (cf. photo ci-dessous). Au fil de son développement, les feuilles s’allongent progressivement et deviennent lancéolées (en forme de lance), et de belles fleurs jaunes apparaissent au cours du mois de juillet. Enfin, les pédoncules floraux donnent naissance à des fruits en forme de gousse (cf. photo ci-dessous). Un plant peut accueillir jusqu’à cent fruits, et chaque fruit comporte une cinquantaine de graines viables.
  • Lire la suite