Guide La vie en Ré
  • Culture
    Président : Alain Martin Directeur : Pierre Soler L'association participe au développement de l'île de Ré, à la valorisation du patrimoine culturel, à l'éducation, à la formation, à l'éveil culturel de la population, à la vie touristique réthaise. Elle favorise par la coordination des actions, le développement de la vie culturelle réthaise et la création artistique. Elle contribue à la diffusion du spectacle vivant, du cinéma, des voies multiples de l'expression artistique (peinture, photo etc...). Elle est le relais entre les créateurs et leur public. Elle définit et met en application la politique de communication et d'information nécessaire à sa mission. Activités : spectacles, cinéma et expositions. Jours et horaires : 7/7 jours toute l'année. Manifestations : Toute l'année, La Maline propose un spectacle par semaine et des séances cinéma tous les jours. Programmation de spectacles tous publics et jeune public. Programmation cinéma tout public, jeune public et films Arts et Essais. Participation à la Fête des Bibliothèques de l'île de Ré les 11 et 12 octobre 2008 à Rivedoux. Accueil d'exposition dans le hall de La Maline. Programmation détaillée en ligne (site internet) Il est important pour l'équipe de l'ARDC La Maline de sensibiliser les différents publics aux arts : outre l'accueil du grand public, l'ARDC propose différentes actions culturelles aux écoles et au collège de l'île de Ré : 3 à 6 spectacles sont proposés par an selon les niveaux scolaires. Certaines classes participent aux dispositifs de sensibilisation à l'image par le biais d'actions telles que "Ecole et Cinéma" et "Collège au cinéma". A la demande des instituteurs ou des professeurs, l'ARDC peut programmer des séances spéciales de cinéma. L'ARDC - La Maline propose des spectacles à la Maison Centrale de St Martin-de-Ré, afin que les détenus aient un moment d'évasion, d'émotion et de divertissement. Plusieurs fois par an, l'ARDC accueille et soutient la création de spectacles d'associations locales de musique et de danse, et d'écoles de l'île de Ré. L'ARDC propose un accompagnement humain et technique aux associations locales.
  • Lire la suite
  • Environnement
    L’île de Ré, depuis les côtes sableuses du sud jusqu’aux dentelles rocheuses du nord s’étire sur à peine 30 kilomètres. Des marais salants, des forêts ombragées, des terres cultivées, quelques bois, et des sols en repos. Sans oublier les cordons de dunes qui bordent Ré au sud et au nord-ouest. Au plan de l’habitat, les maisons ont, traditionnellement, toujours été petites et basses, serrées les unes aux autres pour mieux lutter contre les assauts du vent. Aujourd’hui elles ont gagné en taille, mais demeurent fidèles aux critères de couleurs. L’île de Ré, c’est l’île aux maisons blanches et aux volets verts. Vers la mer, l’estran, large bande de sable et de roches que découvre la marée basse. Il fourmille d’une vie quelquefois insoupçonnée : zooplancton et micro-algues, mais aussi coquillages et crustacés. Les oiseaux ne s’y trompent pas, venant là se régaler d’une nourriture de grande qualité. C’est aussi le lieu d’implantation des tables ostréicoles. La richesse biologique des marais en fait un habitat privilégié pour les 50 000 oiseaux qui peuplent l’île. On y trouve de rares armoises, des salicornes. Un domaine à protéger Il n’est pas difficile de comprendre combien cet ensemble est fragile et convoité. Pour protéger un espace si sensible, des mesures de sauvegarde de l’environnement ont été mises en place très tôt. Mesures qu’il a fallu renforcer à partir de 1988, date de la mise en service du pont. Ce lien permanent au continent a provoqué un afflux massif de touristes et une forte augmentation des résidents permanents, fixés en particulier autour de Rivedoux, Sainte-Marie et la Flotte. Plusieurs types de protection ont été activés. Mesures législatives, réglementaires, de protection spéciales et foncières.
  • Lire la suite
 
 
  • Collectivités locales
    - Construire des équipements, aménager le territoire à une échelle qui corresponde aux comportements des habitants, pour plus de cohérence et d’efficacité. - Gérer en commun un certain nombre de grands services publics, afin que leur coût soit inférieu
  • Lire la suite
  • Santé - Hygiène
    Directeur : Jean-Marie Marchais Hôpital public de santé, Saint-Honoré comporte à la fois des services de soins et d’hébergement. L’ensemble hospitalier abrite 10 lits de médecine, 20 lits de moyens séjours, 26 de longs séjours et 160 lits de maison de retraite. Votre médecin traitant peut vous envoyer en médecine à Saint-Honoré où il pourra vous suivre le temps de votre hospitalisation. Les autres services ne connaissent pas le libre choix du médecin, vous serez suivi par l’un des médecins attaché à l’hôpital. Les urgences ne sont assurées que du 1er juillet au 31 août. Les autres mois, adressez-vous à l’hôpital de La Rochelle. Mais souvenez-vous qu’avant de vous rendre aux urgences il est recommandé d’appeler le 15. Certaines pathologies demandent un transport particulier, d’autres ne nécessitent pas une admission d’urgence.
  • Lire la suite